Le Ring de Katharsy

Création 2024

 

Conception et mise en scène : Alice Laloy
Écriture : Alice Laloy en complicité avec l’équipe artistique du spectacle

Avec les acrobates et danseur·euses : Coralie Arnoult, Lucille Chalopin, Alberto Diaz, Camille Guillaume, Dominique Joannon, Léonard Martin, Nilda Martinez, Maxime Steffan
Chanteur·euses : Marion Tassou, Antoine Mermet, Antoine Maitrias
Assistante à la mise en scène : Stéphanie Farison
Composition musicale : Csaba Palotaï
Conception sonore : Géraldine Foucault
Création lumière : César Godefroy
Création vidéo : Maud Guerche
Scénographie : Jane Joyet
Regard chorégraphique : Stéphanie Chêne
Accessoires et objets : Antonin Bouvret
Création costumes : Alice Laloy, Maya-Lune Thieblemont & Anne Yarmola
Régie générale : Sylvain Liagre

Coordination des projets artistiques : Joanna Cochet
Production et diffusion : Gabrielle Dupas
Administration : Céline Amadis
Communication : Manon Rouquet

Production La Compagnie s’Appelle Reviens
Coproductions T2G – CDN de Gennevilliers, Théâtre de L’Union – CDN du Limousin, Théâtre National populaire – CDN de Villeurbanne, Festival d’Automne à Paris, Théâtre National de Strasbourg, La Comédie de Clermont-Ferrand Scène Nationale, ThéâtredelaCité – CDN Toulouse Occitanie, Marionnettissimo, Théâtre d’Orléans, Scène Nationale, Le Bateau Feu – Scène nationale Dunkerque, Théâtre Nouvelle Génération – CDN de Lyon, La Rose des Vents, Scène nationale Lille Métropole Villeneuve d’Ascq, Théâtre Olympia, CDN Tours, Malakoff Scène nationale
Avec le soutien de la SPEDIDAM et réalisé avec l’aide du ministère de la Culture.

La Compagnie est conventionnée DRAC et Région Hauts-de-France, Département du Nord et Communauté Urbaine de Dunkerque

>> Recherche de partenaires en cours

 

Après avoir imaginé une partition visuelle et musicale pour humains et pantins au bord de l’asphyxie dans Death Breath Orchestra, Alice Laloy se joue à nouveau des limites du réel et du vivant, dans Le Ring de Katharsy, vision dystopique grand format dont la création est prévue à l’automne 2024. Voici qu’elle échafaude un système sous contrôle, où des humains en transforment d’autres en avatars, voués à s’affronter lors de parties soumises à des règles précises et imparables dictées par des objets. Autour du ring, deux groupes de supporters encouragent leurs champions selon un rituel défini à l’avance. Les uns chantent, les autres s’affrontent et les troisièmes exultent sur commande jusqu’à ce qu’un grain de sable dérègle la machine et que l’ordre du monde en soit tout retourné… Soutenue par une partition originale du compositeur Csaba Palotaï, cette nouvelle création pour corps et objets d’Alice Laloy convoque plusieurs arts au plateau. Une musicienne chef d’orchestre au sommet de la pyramide, deux chanteurs acteurs, six circassiens acrobates et danseurs et les supporters objets-machines-marionnettes ou amateurs. Véritable défi, on retrouve, dans ce déploiement à grande échelle et dans le soin qu’elle met à construire des atmosphères, ingrédient par ingrédient, le goût de la metteure en scène pour les objets, les matières, la recherche autour de l’acteur, l’artisanat…

 

Et Katharsy ? Libre à chacun d’y projeter ses propres visions. Serait-ce le système dans lequel sont pris les êtres ? Le théâtre ? Ce grand jeu de construction déconstruction du vrai et du faux, du vivant et de l’inanimé… L’ordre du monde, le rituel du catch, un ultime espace critique, la révolution.

 

Maïa Bouteillet.

 

Dossier artistique

English version