Alice Laloy est issue de la 32ème promotion (1998/2001) de l’école du Théâtre National de Strasbourg, section scénographie/création de costumes.
Pendant son cursus au TNS, Alice Laloy découvre la marionnette et s’interroge sur cette autre manière d’aborder le théâtre. Elle crée la Compagnie S’Appelle Reviens en 2002 afin d’y développer sa recherche en parallèle de son activité de scénographe et de costumière.

 

Entre 2002 et 2008, parallèlement à son travail de compagnie, Alice Laloy travaille au théâtre et à l’opéra avec différents metteurs en scène : Lukas Hemleb, Catherine Anne , Michèlle Foucher, Jean- Pierre Vincent, Yannick Jaulin …

 

Sur cette même période et au sein de la compagnie, elle crée D’états de femmes en 2004 et Moderato en 2006 qui lui permettent de faire découvrir son univers dans le milieu de la marionnette contemporaine.

 

Entre 2009 et 2011, la compagnie est artiste en résidence au TJP- CDN d’Alsace pour trois années. À partir de cette période, Alice Laloy se consacre uniquement à l’élaboration de ses projets.

 

En 2009, elle reçoit le Molière du meilleur spectacle jeune public pour sa création 86 centimètres. En 2011, Y es-tu ? est sélectionné parmi les quatre spectacles jeune public nominés aux Molières.

En 2012, elle crée Batailles puis le retravaille de manière à créer Rebatailles en 2013 pour lequel l’Institut International de la Marionnette lui remet le prix de la Création/Expérimentation, récompensant son travail qui a su renouveler les langages, les pratiques et les formes esthétiques des arts de la marionnette.

 

Sous ma peau/Sfu.ma.to, créé en 2015, reçoit l’aide à l’écriture-dramaturgie plurielle du Centre National du Théâtre (devenu ARTCENA). Cette année là, elle crée également Tempo, forme courte pour vitrine sur une commande du Fracas CDN de Montluçon.

 

Invitée par Fabrice Melquiot à créer un spectacle sur le dadaisme, elle crée Ça dada en 2017 au Théâtre Amstramgram à Genève. Ce projet reçoit l’aide à l’écriture-dramaturgie plurielle du Centre National du Théâtre. Le spectacle sera repris en tournée en 2018 dans différents CDN et Scènes nationales françaises.

 

Alice Laloy débute ensuite un projet de recherche photographique autour de Pinocchio qui la conduit jusqu’en Mongolie, à l’occasion du programme Hors les murs 2017 de l’Institut Français dont elle est lauréate. Le projet photographique Pinocchio(s) constitue une exposition présentée en France et à l’international (Québec, Sudède).

Suite à cette résidence en Mongolie, elle développe une version scénique issue du travail photographique : une performance pour vingt-six interprètes amateurs : treize enfants danseurs et treize jeunes adultes acteurs-manipulateurs. La première version de cette création, Pinocchio(live)#1, est créée pour l’ouverture de la Biennale Internationale des Arts de la Marionnette à Paris en mai 2019.

 

En 2020, elle crée un nouveau spectacle jeune public dès 3 ans À poils, à la Comédie de Colmar dont elle artiste associée depuis 2019. La tournée est perturbée par la crise sanitaire du COVID-19 et de nombreuses représentations sont reportées sur 2021 et 2022.

 

Mathieu Bauer, directeur du Nouveau théâtre de Montreuil – CDN, la convie à créer un spectacle objets et musique à l’occasion du festival Mesure pour Mesure en novembre 2020. Suite au second confinement, Death Breath Orchestra est présenté pour la première fois en janvier 2021 devant les professionnels. Ce projet reçoit l’aide à l’écriture-dramaturgie plurielle d’ARTCENA.

 

En juillet 2021, elle créera Pinocchio(live)#2 au Festival d’Avignon, seconde version de la performance avec une nouvelle distribution regroupant des enfants-danseurs du Centre chorégraphique de Strasbourg et des jeunes adultes, élèves de la classe d’art dramatique du Conservatoire de Colmar.

 

La compagnie est conventionnée par la DRAC Grand Est depuis 2012, et par la Région Grand Est depuis 2019.

 

Alice Laloy est artiste associée au Mouffetard – Théâtre des Arts de la Marionnette depuis 2018, et à la Comédie de Colmar – CDn Grand Est Alsace depuis 2019.