Théâtrorama

“Face à la charge poétique du flou, la rationalité trébuche. « La compagnie s’appelle reviens » crée, au plateau, des images fortes dont le sens, rarement univoque, flirte avec le surréalisme et ouvre le champ de l’inconscient et de l’imagerie intime. Un spectacle tout à la fois fascinant et intriguant, que l’on traverse de part en part comme une expérience sensorielle, et que l’on quitte dans un flottement grisant, ne sachant plus très bien si ce qui semble avoir eu lieu a été vécu ou rêvé.”

Télécharger l’article en pdf

 

 

Sortir à Paris

“Le temps s’efface dans la contemplation de ce flou décliné : le brouillard nous entoure et transforme le théâtre en lieu des rêves – ou des cauchemars, allez savoir. Une réussite.”

Télécharger l’article en pdf

 

 

Froggy’s delight

“Avec “Sous ma peau/sfu.ma.to.” qu’elle définit comme un “théâtre pictural avec flou artistique”, Alice Laloy a conçu un spectacle singulier, atypique et passionnant, de surcroît une réussite absolue, à la croisée des genres et des arts (…) Une pépite à découvrir absolument.”

Télécharger l’article en pdf

 

Magazine Poly

“…la pièce est proche du rébus et fonctionne selon un principe de “langage flouté” (…) Sorte de fabrique de liens logiques “, Sous ma peau propose des formes qui sont passeurs d’images …”

 

Télécharger l’article en pdf

 

Blog de Geneviève Charras

“A fleur de peau comme ce tableau de la Joconde, discrètement dévoilé, dénudé, couche par couche, strates par lambeaux: découvrir l’inconnu, caché, dissimulé, sonder le sens de nos rêves et des images qui se révèlent dans l’inconscient.”

Télécharger l’article en pdf

 

 

Ateliers à Stains avec Jane Joyet

Au studio-Théâtre de Stains, Jane Joyet, scénographe de la compagnie S’appelle reviens propose à des femmes de divers horizons un atelier de partage d’histoires et de sensations. Un voyage sensoriel en lien avec la dernière création de la compagnie.

Télécharger l’article en pdf

 

 

Charleville-Mézières 2015

Libération – 28 septembre 2015. “Sous ma peau /sfu.ma.to/” est de passage à Charleville -Mézières pour trois représentations de plus en plus belles et un public de plus en plus nombreux! Frédérique Roussel en parle dans son retour sur le festival.

Télécharger l’article en pdf